SUR LE TOIT DE L’ENFER de Ilaria TUTI (Flo)

Ilaria TUTIIlaria-Tuti.jpg

Nationalité : Italie
Né(e) à : Gemona del Friuli, Udine , 1976

Ilaria Tuti est auteure de roman policier.

Passionnée de photographie et de peinture, elle a étudié l’économie et a travaillé comme illustratrice.

En 2014, elle a été lauréat du premio Gran Giallo Città di Cattolica pour son ouvrage « La bambina pagana ».

Véritable phénomène dans son pays, « Sur le toit de l’enfer » (Fiori sopra l’inferno, 2018), est le premier volet d’une série autour de commissaire de police Teresa Battaglia. un roman qui a valu d’être surnommée par la presse italienne la « Donato Carrisi au féminin ».

« La ragazza dagli occhi di carta », paru en 2015, en format numérique uniquement, finaliste pour le Premio Grado Giallo 2015, mettait déjà en scène le personnage principal de Teresa Battaglia.

Twitter : https://twitter.com/ilaria_tuti?lang=fr


 

Résumé :

 » Les tueurs voient l’enfer que nous avons sous nos pieds, tandis que nous, nous ne voyons que les fleurs…  »
Dans les montagnes sauvages du Frioul, en Italie, le commissaire Teresa Battaglia, la soixantaine, la langue acérée et le coeur tendre, est appelée sur les lieux d’un crime pour le moins singulier : un homme a été retrouvé mort, les yeux arrachés. À côté de lui, un épouvantail fabriqué avec du cuivre, de la corde, des branchages… et ses vêtements ensanglantés.
Pour Teresa, spécialiste du profilage, cela ne fait aucun doute : le tueur frappera à nouveau. Elle va devoir rassembler toute son énergie et s’en remettre à son expérience pour traquer cette bête humaine qui rôde dans les bois. Si tant est que sa mémoire ne commence pas à lui faire défaut…

 



 

Les personnages principaux

Térésa BATTAGLIA : profileuse ronchon, antipathique, assez imbue de sa personne, directive ….

Massimo MARINI : Flic urbain, belle allure, qui se fait rabrouer à chacune de ses interventions. on vient à se demander pourquoi il a demandé sa mut’ …

L’HISTOIRE

Une nouvelle recrue, Massimo MARINI, beau gosse, bien sapé, vient étonnamment s’enterrer dans une unité au fin fond du trou du cul du monde.

Teresa BATTAGLIA ne lui fera pas de cadeau.

Il devra d’ailleurs, dès son arrivée se rendre sur une scène de crime. Scène neigeuse et boueuse de surcroît, lui le beau au costume bien taillé, ça fait un peu désordre.

Dans ce village des montagnes Frioulanes, la quiétude disparaîtra.

Les habitants ne seront malheureusement pas d’une grande aide lorsque des corps seront retrouvés ici et là et que Teresa voudra mener son enquête.

Elle dressera néanmoins un profil psychologique et la traque va commencer.

MON AVIS

150 pages pour que l’histoire se mette (enfin) en place.

Des longueurs, beaucoup (trop) de longueurs.

Une Commissaire antipathique, vieillissante, malade, qui prend les sbires de sa brigade pour des bleus et qui, paradoxalement, les protège. Une nouvelle recrue qui s’en prend plein la tête et qui courbe l’échine…. bref …

Globalement, une lecture mitigée du fait que l’auteure s’est attardée dans ses écrits (beaucoup trop de descriptions qui ralentissent le rythme).

La fin rattrape cependant le peu d’entrain que j’ai eu à lire ce thriller.

 


 

Date de parution 06/09/2018
Editeur Robert Laffont
Collection La Bête noire
Format 14cm x 22cm
Nombre de pages 416
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :