ARCANES MEDICIS de Samuel DELAGE (Flo)

L’AUTEUR


Né le 4 juin 1978 à Angers, Samuel Delage, de formation ingénieur dans les systèmes d’informations est scénariste et auteur de romans à suspense.

Ses influences littéraires sont éclectiques, avec des classiques comme les récits de John Steinbeck, Ernest Hemingway et Jules Verne, en passant par des auteurs comme Steeve Berry, Dan Brown, Giacometti/Ravenne ou Stephen King. Samuel Delage créé une série romanesque avec des personnages récurrents, Yvan Sauvage (Expert en art et commissaire-priseur) et Marion Evans (Historienne de l’art).

Samuel Delage est également le concepteur du site internet et du prix littéraires « Les Petits Mots des Libraires« . Le premier réseau social destiné aux libraires et la mise en avant de leur profession.

 


Publications :

 

  • 2018 : Arcanes Médicis (Éditions De Borée)
    En librairie le 13 septembre…
  • 2015 : Cabale Pyramidion (Éditions Albin Michel)
    Sélection Prix Plume Libre 2016
  • 2011 : Code Salamandre (Éditions Belfond)
    Prix Plume Libre 2012 – Plume d’Or du thriller francophone
    Prix Plume de GLACE 2012 (2nd)
    Sélection Prix International du Film et du Roman policier (Plume de Cristal) 2012
  • 2010 : Arrêt Wagram (Les Nouveaux Auteurs)
    Prix des Tilleuls 2011
    Prix des Lecteurs de La Plaine sur Mer 2011
    Finaliste au Grand Prix Femme Actuelle 2010
  • 2008 : L’étage le plus haut (Les Nouveaux Auteurs)
    Sélection Prix des lecteurs de Petit-Mars

 


Contributions :

  • Parrain du Prix Littéraire Plume d’Or (ESEO 2012)
  • Président du jury concours de nouvelles (OnPrint 2013)
  • Président du jury Prix Nuits Noires (Bookelis 2014)

 


LA VILLA MEDICIS

 

EN BREF …

Fontaine

roma-fontana-di-villa-medici.jpg

 

Jardins

villa-medici.jpg

 

La Villa Médicis (villa Medici en italien) est située sur le mont Pincio. Depuis 1803, elle héberge l’Académie de France à Rome.

La villa fut construit au milieu du XVIe siècle pour le cardinal Giovanni Ricci di Montepulciano l’architecte Giovanni Lippi et Annibale Lippi, son fils.
Auparavant, cet endroit était occupé par les jardins de Lucullus.

Le cardinal Ferdinand de Médicis acquiert la villa en 1576, il l’aménagea de nombreuses œuvres d’art, enrichit le jardin de sept hectares, avec divers arbres et des sculptures, dont les Niobides et le Mercure de Jean de Bologne.

Napoléon Bonaparte décida d’y transférer l’Académie de France à Rome.

la villa medicis à rome

 

 

 

 

 

 


Résumé :

 

Alors que la quiétude règne sur la villa Médicis, un cadavre est découvert un matin dans l’une des fontaines des jardins.

Ce drame bouleverse les artistes pensionnaires et le personnel, d’autant que la victime est le fils du directeur de ce lieu incontournable de l’art et de la culture.

Dépêché sur place, le commissaire Castelli conclut rapidement à un homicide et ne tarde pas à découvrir que la victime entretenait des liens ambigus avec les résidents.

Dans ce huis-clos où chacun est un suspect potentiel, un jeu psychologique s’instaure avec le tueur qui, traqué et menacé, se révèle retors et particulièrement manipulateur.

Les tensions montent.

Le directeur ne peut se permettre de perturber le bon fonctionnement de l’institution et fait venir de Paris l’expert en art Yvan Sauvage qu’il charge de finaliser l’organisation d’une exposition dont le vernissage est imminent.

Ce dernier retrouve à la villa Marion Evans, l’une de ses anciennes élèves, qui y effectue des recherches historiques.

Un bras de fer s’engage alors avec le commissaire. Marion Evans se trouve en effet impliquée dans cette affaire bien au-delà de ce qu’elle-même imagine…

 


 

L’HISTOIRE

 

Dans un cadre romain plutôt très agréable, des artistes, tous aussi bizarres les uns que les autres; s’affèrent à leur production.

L’un d’eux, et pas des moindres puisqu’il s’agit du fils du Directeur de la Villa Médicis, est retrouvé mort dans une fontaine du jardin.

Tout porte à croire qu’il a fait une mauvaise chute sauf qu’en retournant le corps, les orbites sont vides.

Le Commissaire CASTELLI va diligenter l’enquête, non sans mal, puisque ni le personnel et ni les artistes ne sont coopératifs.

Monsieur PEYRON, le Directeur, bien que très affecté par la mort de son fils dont il n’avait que peu de contacts, décide de maintenir la grande exposition prévue de longue date.

Il demandera à ce titre l’aide d’un grand expert en art : Yvan SAUVAGE.

A l’arrivée de celui-ci, les choses vont se bousculer, les cadavres vont « pleuvoir ».

Il aura cependant une épaule sur laquelle se reposer, celle de Marion EVANS, ancienne conquête et accessoirement maîtresse du défunt, Valente PEYRON.

De découvertes en découvertes, le « couples » Marion/Yvan essaiera de percer certains mystères, même ceux enfouis depuis des décennies.

Castelli ne lâchera rien, bien au contraire.

 

√ Pour résumer, huis clos intrigant, dont la fin m’a un peu surprise, mais dont le style d’écriture est très appréciable. Samuel DELAGE a l’art et la manière d’embellir les mots, même dans ce contexte !

 


 

Contacts :

Samuel DELAGE – Auteur

   samuel.delage@gmail.com
Date de parution 13/09/2018
Editeur De Boree Eds
Collection Marge Noire

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :