LA CHAMBRE D’HANNAH de Stéphane BELLAT (Flo)

Quelques livres sont ancrés au plus profond de moi-même.

Le premier, VENDREDI OU LA VIE SAUVAGE de Michel TOURNIER, lu plus d’une dizaine de fois qui restera gravé inexorablement dans ma mémoire.

Le second, LA METAMORPHOSE de KAFKA, livre qui m’a beaucoup perturbée car je pouvais visualiser l’histoire à travers les mots de l’auteur.

Le troisième, LE PARFUM de SUSKIND qui a réveillé en moi cette idée qu’une odeur peut être un facteur déclencheur …

Je gardais en moi ces 3 livres … jusqu’à ce que je lise LA CHAMBRE D’HANNAH de Stéphane BELLAT (auteur que je ne connaissais pas).

Ce livre m’a touchée au plus profond de mon être.


 

Résumé :

Paris, février 1992. Pierre Descarrières, 11 ans, est malheureux coincé entre une vie terne et des parents qui se déchirent quotidiennement. Seul dans sa chambre, il rêve d’un frère ou d’une soeur qui viendrait rompre sa solitude. Paris, février 1942. Hannah Klezmer, 11 ans, étouffe dans l’espace confiné de son appartement, mise à l’écart parce que juive.
Leurs routes n’auraient jamais dû se croiser. Et pourtant, c’est arrivé. Car il existe entre eux un lien plus fort que le temps et la folie des hommes.
Si La Chambre d’Hannah plonge ses racines dans l’Histoire la plus sombre, c’est aussi le roman sensible et lumineux d’une amitié entre deux enfants qui n’ont, au premier abord, rien en commun : ni leur condition, ni leur époque. Avec, en filigrane, ces deux questions essentielles : jusqu’où aller par amitié ? Sommes-nous prêts à croire l’impossible ?
L’HISTOIRE
1992, Pierre DESCARRIERES est un garçon de 11 ans. Il vit à Paris.
Ce petit gars, au physique peu avantageux, n’est pas heureux. Ses parents sont au bord de la rupture.
Il assiste au quotidien aux disputes, aux noms d’oiseaux lancés ici et là.
A l’école, une petite peste lui mène la vie dure.
Heureusement, il peut compter sur son ami Maxime, un bon vivant à qui il raconte tout.
Mais Pierre aimerait avoir quelqu’un auprès de qui se confier, un frère, une sœur … car il se sent terriblement seul. Il prie de tout son cœur.
Un soir, alors qu’il est dans sa chambre, les lattes du plancher craquent.
Il voit une fille, sensiblement du même âge que lui, qui l’observe …
S’ensuivent des soirs de discussions, d’échanges et de partages.
Fait étrange, 50 ans les séparent.
Lui vit en 1992, Hannah KLEZMER, en 1942 en pleine seconde guerre mondiale.
Elle est juive.
Que va-t-il se passer ?

MON AVIS
Ce livre est époustouflant ! Il devrait être remboursé par la sécurité sociale.
Mon petit cœur de Serial Lectrice de Thrillers en a pris un sacré coup !
Qui aurait pu me dire qu’un jour un roman m’aurait fait cet effet là !?
Attachée depuis des décennies à un style de lecture (polars/policiers/thrillers), je pense revoir ma copie.
Rares sont les livres qui m’arrachent des larmes.
Je ne comprends pas pourquoi ce livre n’est pas plus plébiscité !
Il me marquera longtemps …
NB : bizarrement, la part « fantastique » ne m’a pas du tut dérangée, bien au contraire.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :