ENTRAVES d’Alexandra COIN (Flo)

Résumé :

entraves coin

 

Enfant, Ilario fut chahuté par ses camarades de classe et aura souffert de la rudesse de son père.

Adulte, il reproduira ce même schéma de domination poussant sa femme, Emma, jusqu’à l’internement en psychiatrie.

Alternant flash-backs et scènes d’hôpital, « Entraves » décrypte un cheminement lourd de conséquences, pointant du doigt faiblesse et machiavélisme. Un roman sombre, criant de vérité et diaboliquement rythmé.

Mon avis :

L’histoire …

Un couple … Ilario et Emma … Emma, dès sa rencontre, est éperdument amoureuse de son homme un brin narcissique et égocentrique.

Quelques années passent et Emma donne naissance à une jolie petite fille, Louise.

Jusque là, tout va bien … Quand je dis tout va bien, pas si bien finalement …


Emma est professeur de Français.

Lui, s’est mis en tête qu’il allait faire fortune dans l’or noir en utilisant des chiens truffiers ainsi que des cochons.

Emma subvient financièrement au ménage … seule .. Elle a un sentiment de vide même si Louise (6 ans) la comble.

Emma a malheureusement épousé un homme à l’ego démesuré, la traitant avec la plus grande des bassesses. Même ses bêtes ont plus d’affection.

Humiliations, critiques, harcèlement moral sont le quotidien de cette professeur.

Seule échappatoire : son travail.

Elle s’enfonce petit à petit, n’a le soutien de personne car elle a honte; honte d’être sous l’emprise d’un pervers narcissique (PN).

Qu’est-ce qu’un pervers narcissique me direz-vous ?

Selon le web, « le PN est décrit comme étant un sociopathe agissant comme un prédateur allant jusqu’à détruire l’identité de sa « proie » par la manipulation mentale ».

Ce pervers va mener Emma jusqu’à l’internement.


Alexandra COIN utilise des « flash-backs » pour narrer cette histoire. Ce qui  fonctionne plutôt bien.

J’ai été agréablement surprise par la qualité d’écriture, le vocabulaire employé.

Bien que le sujet soit dur, j’ai été imprégnée par ce livre jusqu’au 3/4. J’ai cependant décroché le 1/4 restant.

Je pourrais comparer mon ressenti avec un soufflet, ça montait crescendo et c’est descendu d’un coup !

La finalité n’était pas celle que j’attendais, d’où ma déception …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :