OUROBOROS de Franck THILLIEZ

Résumé :
L’Empreinte sanglante d’un pied nu, la suivre au long d’une rue… L’auteur s’est amusé à suivre les règles d’un petit jeu d’écriture : donner corps à une idée en devenir depuis presque un siècle et demi, posée par Nathaniel Hawthorne – l’un des pères de la littérature américaine, dans un texte au nombre de signes limité.
Mon avis :
Dans le cadre du Challenge de la Ligue de L’imaginaire pour le mois de juillet, j’ai lu « Ouroboros » de Franck Thilliez, une nouvelle de 42 pages numériques.

Je vais vite l’oublier tant ça ne m’a pas plu ….

L’histoire est farfelue, un peu brouillon, bref, je n’ai pas accroché du tout.

Parfois c’est court mais bon, mais pas là

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :