LES AMAZONIQUES de Boris DOKMAK

4e de couverture :

« COMME LE MAL SUR LA TERRE. » Eté 1967.

Un ethnologue est accusé de meurtre. Il vit retiré au fin fond de la Guyane, dans une zone non cartographiée, territoire inconnu des perdidos dégénérés retournés à la vie sauvage et d’Indiens cannibales.
Pour l’inspecteur Saint-Mars, qui sillonne la jungle infernale à sa recherche, le crime cache des motivations qui vont bien au-delà de l’étude d’un nouveau peuple.
Mars 2014. Un Indien agonisant, rongé par un mal étrange, surgit de la forêt guyanaise. Il est le dernier repésentant de sa tribu, éteinte depuis cinquante ans. Sa découverte révèle l’existence du monstrueux projet Sunshine, plus grand scandale sanitaire et humain ignoré du XXème siècle, nom de code d’une expérience scientifique authentique jusqu’alors restée secrète et toujours réfutée par le gouvernement américain Magnétique et bestial, Les Amazoniques confirme l’entrée tonitruante de Boris Dokmak dans le cercle fermé des géants du polar.

Mon avis 🖊 :

J’ai peiné à lire les 200 premières pages « d’installation ».

Me suis plutôt ennuyée.

J’ai poursuivi car les avis avaient l’air plutôt très bons (Stéphane Bourgoin etc).

Vers la page 213, il y a eu une « vraie » entrée en matière (bateau, rivière
,forêt sauvage, 1ères rencontres…).
La quête de Saint Mars a été difficile.

Flic dans la ville qui va à la rencontre des contrées et tribus les plus sauvages, pas une mince affaire !!!

Sans compter les multiples bestioles qui les sucent de toute part.

Accepté dans un village, il ne perd pas son objectif 1er : retrouver l’ethnologue accusé de meurtre.

Ethnologue parti étudier un nouveau peuple …

De découvertes de toutes sortes (rituels, nourriture, manière de vivre, combats …), Saint Mars avance dans sa quête …

Ce qu’il découvrira (projet secret du gouvernement américain), le terrifiera …

N.B. : bien qu’on s’attache à ce peuple indien (essentiellement à Misma pour ma part), et à Ducon, j’ai été très déçue par l’ensemble de l’opus.

Je m’attendais à bcp mieux…,

Ce livre n’était vraisemblablement pas pour moi Boris Dokmak

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :